ATTRAVERSARE

Les dessins improvisés de cette série au pastel sec interrogent sur l’ambiguïté du micro macro dans les matières de la nature. La lecture des compositions aussi est ambivalente, elle peut être horizontale et verticale. Dans ce travail on se demande si c’est un fragment de paysage qu’on observe ou bien si c’est un voyage immersif au cœur de la matière avec une vue au microscope. Ici, le rapport au paysage, à la nature et en lien profond avec notre intériorité. Matière du dedans et du dehors se font écho.